En Martinique, des médecins s’opposent au « blocage de l’accès aux soins » au CHU par le personnel gréviste

Publié le 02/06/2014
1401716264526656_IMG_130792_HR.jpg

1401716264526656_IMG_130792_HR.jpg
Crédit photo : DR

Les praticiens hospitaliers du Syndicat martiniquais des hospitaliers (SMH) dénoncent « certaines pratiques » de deux syndicats de personnels du centre hospitalier Mangot-Vulcin (CHU de Martinique), au Lamentin, en grève depuis lundi 26 mai.

Depuis une semaine, le personnel hospitalier gréviste filtre les entrées et sorties de l’hôpital. Le mouvement de grève est mené par le Syndicat autonome santé Martinique (SASM) et l’Union générale des travailleurs martiniquais (UGTM), qui protestent contre la mutation d’un cadre de l’établissement, synonyme de mise au placard selon eux. Ils dénoncent également des dysfonctionnements au sein de l’hôpital et réclament des embauches supplémentaires et le départ de la direction.

La sécurité des soins en jeu

S’ils disent comprendre que des syndicats « essaient de faire entendre leurs revendications et puissent initier un mouvement de grève pour cela », les médecins du SMH jugent que « le blocage de l’accès aux soins est par contre illégal et inacceptable ».

« De tels agissements ne participent qu’à altérer un peu plus la qualité et la sécurité des soins d’un hôpital suffisamment en difficulté », ajoutent-ils.

Le SMH demande la levée immédiate des barrages bloquant l’accès de l’hôpital.

A. B.-I.

Source : lequotidiendumedecin.fr