Deux ans de prison et cinq ans d'interdiction d'exercer pour un médecin de Menton accusé d'agressions sexuelles

Par Marie Foult
Publié le 26/02/2019
- Mis à jour le 15/07/2019

Un médecin hospitalier exerçant à Menton (Alpes-Maritimes) a été condamné lundi 25 février à une peine de deux ans de prison, assortie d'un sursis avec mise à l'épreuve, et cinq ans d'interdiction d'exercer par le tribunal correctionnel de Nice.

Le médecin, hépato-gastro-entérologue à l'hôpital de La Palmosa, était poursuivi par deux femmes, une patiente et une personne de son entourage professionnel, pour des faits d'agression sexuelle, indique Nice-Matin. Les deux plaignantes, âgées d'une trentaine et d'une cinquantaine d'années, dénoncent des attouchements et frottements pratiqués par « une personne abusant de son autorité » en 2013 et 2015.

Le médecin ira devant la Cour d'appel

Lors de l’audience du 21 janvier, le médecin a contesté ces faits, indique le quotidien local. Il affirme « vivre un enfer » depuis six ans. Son avocat a souligné sa réputation et sa générosité notoires pour plaider la relaxe, avec des témoignages de collègues féminines à l'appui. Le médecin de 62 ans a notamment fait partie du Rotary Club au niveau régional.

Ces arguments n'ont pas suffi aux juges correctionnels, qui ont donc condamné le médecin à la peine demandée par l'accusation. Le médecin spécialiste doit par ailleurs verser des amendes de 5 000 et 2 000 euros aux victimes, et leur rembourser leurs frais d’avocats. Il a interjeté appel dès l'annonce du jugement.


Source : lequotidiendumedecin.fr