Pour un traitement médiatique responsable du suicide 

Des repères à usage des psychiatres  Abonné

Publié le 14/12/2017
media

media
Crédit photo : PHANIE

La place des médias dans la chaîne causale du suicide est aujourd’hui clairement attestée. En effet, la littérature sur le sujet montre de façon consensuelle que la couverture médiatique d’un suicide est susceptible d’inciter certaines personnes vulnérables à passer à l’acte par imitation (effet Werther) [1,2]. En revanche, une information responsable permettrait de soutenir un effort d’information auprès du public et d’encourager les personnes vulnérables à avoir recours à de l’aide.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte