Hôpital

Des PH dénoncent un « rapt » sur le financement du DPC  Abonné

Publié le 26/11/2015

Réunis au sein de Convergences HP, deux syndicats de praticiens hospitaliers (la CMH et le SNAM-HP) dénoncent le « rapt » du financement de la formation médicale continue (FMC) et du développement professionnel continu (DPC) à l’hôpital, au cadre trop contraignant selon eux.

Mis en place en 2009 par la loi Bachelot, le DPC à l’hôpital est financé par une taxation de l’industrie pharmaceutique (12 millions d’euros en 2015) et par les cotisations salariales des médecins, sur la base de 0,75 % de la masse salariale pour les centres hospitaliers et de 0,50 % pour les CHU.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte