Des milliers de médecins hospitaliers manifestent à Moscou contre la réforme santé de Poutine

Publié le 01/12/2014

Les blouses blanches étaient enfilées par-dessus les manteaux d’hiver. Des milliers de médecins russes ont manifesté dimanche à Moscou pour protester contre une réforme controversée qui devrait aboutir à des licenciements massifs du personnel médical et à la fermeture de nombreux hôpitaux. Sur les pancartes, on pouvait lire « Arrêtez de brader notre santé ! » et « Ensemble pour une médecine digne de ce nom ».

Deux partis d’opposition, le parti communiste russe et Russie juste, ont soutenu cette manifestation de médecins, la deuxième à Moscou depuis le début du mois. Des manifestations similaires se sont déroulées dimanche à Saint-Pétersbourg et à Nijni Novgorod (Volga).

Baisse de budget et intensification de la charge de travail

La réforme du système de santé russe présentée au mois d’octobre fait beaucoup réagir dans tout le pays. Le gouvernement propose de doubler le salaire des médecins, pour les rapprocher des standards européens. Dans le même temps, le budget accordé aux hôpitaux sera amputé de 15 % l’an prochain, d’où la crainte de licenciements massifs.

Le gouvernement russe défend sa réforme, qu’il juge vitale. L’objectif est de concentrer les moyens sur de grands centres spécialisés, et de rendre les hôpitaux autonomes : chaque établissement ne dépensera que ce qu’il gagne. Certains chefs d’établissement ont commencé à demander à leurs médecins d’augmenter la cadence, et de doubler le nombre de consultations par jour.

Vladimir Poutine a signé les décrets posant les jalons de cette réforme médicale au lendemain de son élection en mai 2012. L’application débutera le 1er janvier 2015. Les médecins russes menacent de retourner dans la rue d’ici là.

Avec AFP

Source : lequotidiendumedecin.fr