Des médecins pour seconder les pilotes d’hélicoptère : l’AMUF crie à l’hérésie  Abonné

Publié le 18/07/2014
1405609598537752_IMG_134093_HR.jpg

1405609598537752_IMG_134093_HR.jpg
Crédit photo : S Toubon

Impossible et très dangereuse : l’éventualité que des médecins - ou des infirmiers - secondent les pilotes d’hélicoptère lors de sorties sanitaires met en colère l’AMUF (association des médecins urgentistes de France).

Une nouvelle réglementation entrera en vigueur fin octobre dans toute l’Europe, qui rendra obligatoire un second membre d’équipage pour certaines missions (urgence prise en charge lors de conditions météo dégradées, par exemple). La possibilité sera offerte aux professionnels de santé de jouer le rôle de copilote, après formation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte