De la crise des urgences à celle de l'hôpital : un an de colère chez les blouses blanches  Abonné

Par
Martin Dumas Primbault -
Publié le 19/12/2019
L'année 2019 aura été marquée par une contestation historique à l'hôpital. Parti des urgences en mars, le mouvement a fait tache d'huile. Malgré trois tentatives et près de deux milliards d'euros sur la table, le gouvernement n'a pas réussi à éteindre le feu.
La crise a éclaté aux urgences puis a gagné tous les services

La crise a éclaté aux urgences puis a gagné tous les services
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

C'est le dossier qui aura donné le plus de fil à retordre à Ségur en 2019. Depuis neuf mois, l'hôpital public est traversé par un mouvement de protestation sans précédent. La grogne, partie des urgences au printemps, a gagné tout l'hôpital depuis septembre.

Médecins, infirmières, aides-soignantes et même directeurs… À tous les étages, les personnels hospitaliers, à bout de souffle, ont exprimé leur malaise. Par trois fois, l'exécutif a tenté d'apporter une réponse, sans parvenir à convaincre le secteur.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte