Friture sur la ligne entre libéraux, SAMU et pompiers

Urgences : pas d'unité derrière le numéro unique  Abonné

Par
Martin Dumas Primbault -
Publié le 25/06/2018

Le débat n'est pas neuf mais la question est à nouveau sous les feux de l'actualité. Depuis le décès de Naomi Musenga à Strasbourg après plusieurs appels au secours et des intervenants multiples (pompiers, SAMU puis SOS Médecins), le numéro unique est sur toutes les lèvres. Mais sous quelle forme ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte