Privé non lucratif

Tarifs : les ESPIC s'estiment lésés et contre-attaquent  Abonné

Par
Anne Bayle-Iniguez -
Publié le 21/03/2019

Mécontente des arbitrages budgétaires 2019 pour ses établissements MCO, la Fédération des établissements hospitaliers et d’aide à la personne privés non lucratifs (FEHAP) va attaquer en justice les arrêtés tarifaires publiés au « JO » le 12 mars. En cause : une « iniquité de traitement » entre les établissements de santé privés d'intérêt collectif (ESPIC)  et les autres secteurs (cliniques et hôpitaux publics).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte