Souffrance au travail des médecins : l'association SPS mise sur les formations

Par
Marie Foult -
Publié le 27/02/2019
Souffrance au travail

Souffrance au travail
Crédit photo : Phanie

L'association Soins aux professionnels de santé (SPS) se lance dans la formation des professionnels de santé (médecins, infirmiers, aides-soignants, cadres de santé).

En plus de sa plateforme d'appels (3 300 recours en deux ans et demi), d'une dizaine de structures de prise en charge des professionnels en souffrance et du lancement de journées d'ateliers, SPS veut agir sur la formation continue des médecins, avec le concours de plusieurs organismes (Trilogie santé*, Forma Santé, Avenir santé formation) et du réseau de consultations Souffrance et travail.

Plusieurs thèmes de formation sont prévus en région, d'avril à décembre, sur la prise en charge de la souffrance au travail de ses pairs ou sur la qualité de vie au travail. Les principes de droit du travail ou de management seront abordés, indique Marie Pezé, psychanalyste, à la tête du réseau Souffrance et travail.

À Paris, une dizaine de dates sont prévues, en partenariat avec le conseil régional et l'agence régionale de santé (ARS) d'Ile-de-France, à l'Institut mutualiste Montsouris. Baptisées « Journées d'ateliers dynamiques et d'échanges » (Jades), elles seront tournées vers la prévention des soignants pour rester en bonne santé (méditation pleine conscience, thermalisme, nutrition, activité physique, sommeil…).

Lors de ces temps de formation, des contrats de prévoyance seront proposés aux professionnels de santé libéraux. « Il faut des offres de prévoyance de qualité pour les libéraux, sinon les personnes ne déclareront pas leur souffrance », estime le Dr Eric Henry, président de SPS.

* Trilogie santé est membre de la société Nehs, actionnaire du « Quotidien ». 


Source : lequotidiendumedecin.fr