Quatre syndicats crient au « déni de démocratie »

Publié le 16/09/2009
- Mis à jour le 16/09/2009

C’est aujourd’hui que le conseil de l’UNCAM doit arrêter les orientations pour les négociations conventionnelles avec les médecins. Le mandat des partenaires sociaux au directeur général est un préalable obligatoire avant l’ouverture officielle des négociations. Mais la situation pourrait se compliquer. Quatre syndicats (MG-France, FMF, Union Collégiale et Espace Généraliste) exigent des élections professionnelles à partir de trois collèges (comme le prévoit la loi HPST) et une nouvelle enquête de représentativité syndicale avant de lancer la négociation conventionnelle.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?