« Pour ne plus subir » : le vibrant appel à l'aide des personnels d'un hôpital psychiatrique après une violente agression

Par
Martin Dumas Primbault -
Publié le 20/11/2019

Crédit photo : Mediapart

L'équipe de psychiatrie de l'établissement public de santé (EPS) Roger Prévot de Moisselles (Val d'Oise) a eu besoin de cinq pages pour exprimer le malaise qu'elle ressent.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)