Médecins libéraux : les généralistes et les « cliniciens » trinquent

Publié le 07/09/2009
- Mis à jour le 07/09/2009
1276098419F_600x_81461_IMG_18012_1252381716040.jpg

1276098419F_600x_81461_IMG_18012_1252381716040.jpg
Crédit photo : S Toubon

1276098419F_600x_81648_IMG_18072_1252381726774.jpg

1276098419F_600x_81648_IMG_18072_1252381726774.jpg

SELON LES DÉCLARATIONS fiscales 2008 issues des AGA, qui portent sur des effectifs significatifs (14 000 généralistes, 1 400 psychiatres, 1 100 radiologues, 1 100 cardiologues, 1 000 ophtalmologues, 900 anesthésistes…), l’exercice 2008 des revenus des médecins libéraux laissera un goût plutôt amer à la profession : piètre cru pour les généralistes dont le revenu s’inscrit un léger recul, morosité pour la plupart des cliniciens et résultats meilleurs mais disparates pour les spécialités techniques (+12 % pour les néphrologues ou les anapaths, +5,1 % pour les gastro-entérologues, +4 

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?