Les zones d’ombre d’une réforme  Abonné

Publié le 26/09/2013

Plusieurs axes de la stratégie nationale de santé laissent les médecins libéraux sur leur faim.

• La prévention, enfin ?

Des objectifs chiffrés de santé publique seront instaurés au niveau national et régional (santé des jeunes, cancers, santé mentale, cancers, maladies du vieillissement...). Le médecin traitant sera davantage rémunéré pour son activité de prévention dans le cadre de la rémunération sur objectifs de santé publique. Certes mais comment ?

• Quelle place pour les spécialistes libéraux ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte