Une réserve « prudentielle » de 120 millions en ville pour 2019

Les médecins libéraux face au spectre de la maîtrise comptable  Abonné

Par
Publié le 18/10/2018
cour comptes

cour comptes
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

« Avec la réserve prudentielle, on va encore demander des efforts aux libéraux ! » : cette crainte d'un cadre du SML, exprimée le week-end dernier lors du 9e congrès du syndicat, illustre les inquiétudes du secteur libéral depuis l'annonce par Agnès Buzyn de la création d'une réserve prudentielle pour les soins de ville, inspirée du mécanisme hospitalier (chaque année, des crédits sont mis en réserve puis dégelés ou annulés).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte