Le SML dénonce la « catastrophe industrielle » de la ROSP 2017 et du forfait structure

Par
Loan Tranthimy -
Publié le 27/06/2018
sml

sml
Crédit photo : S. Toubon

Après MG France, c'est au tour du SML de s'appuyer sur des remontées de terrain pour dénoncer de graves dysfonctionnements dans le paiement du forfait structure pour 2017. Médecins privés de paiement, forfaits amputés, retards dans les versements… Cette situation « inacceptable » renforce les convictions du syndicat présidé par le Dr Philippe Vermesch.

« Mal ficelée, la ROSP [rémunération sur objectifs de santé publique, NDLR] et le forfait structure 2017 sont une véritable catastrophe industrielle, qui pénalise directement les médecins libéraux auxquels on inflige sans préavis une baisse de rémunération », écrit le syndicat.

Signataire tardif de la convention médicale 2016, le SML estime que « les médecins n'ont pas à faire les frais des "bricolages" improvisés par l’assurance-maladie qui a cru bon de réviser les différents critères de ce dispositif, lequel fonctionnait pourtant convenablement ».

Créer un outil de contestation 

Le SML exige de la CNAM « une remise à plat complète » de la ROSP et du forfait structure, pour les rendre plus attractifs et plus transparents. 

Par ailleurs, le syndicat réclame la création d'un outil qui permettrait aux médecins de « contester le calcul de leurs forfaits »

Peu enclin à voir la rémunération forfaitaire progresser dans les revenus des médecins libéraux, le SML affirme de nouveau que « les forfaits sont loin d’être le nouvel outil de promotion de la médecine libérale que l’on nous promet ».


Source : lequotidiendumedecin.fr