Le post-internat, autre source d'angoisse 

Par
Sophie Martos -
Publié le 21/03/2019

Manque de postes à pourvoir, opacité du recrutement, inégalités entre les disciplines : le post-internat a fait l'objet de vives critiques, au congrès du Syndicat national des jeunes médecins généralistes (SNJMG), qui vient de se tenir à Paris.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?