Remue-méninges autour de l’avenant 8

Le doute gagne le SML, la CSMF persiste et (re)signe  Abonné

Publié le 21/02/2013
1361412910411788_IMG_99540_HR.jpg

1361412910411788_IMG_99540_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

SIGNÉ AU FORCEPS il y a quatre mois, le 25 octobre, l’avenant 8 continue de semer la zizanie parmi les syndicats de médecins libéraux. Signataires de cet accord conventionnel (qui vise à sanctionner les abus, à créer un nouveau contrat d’accès aux soins de régulation tarifaire et à revaloriser certains tarifs opposables), la CSMF, le SML et MG France abordent la suite du feuilleton en ordre dispersé, chacun jouant à nouveau sa propre partition.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte