Burn-out

La mécanique du pire  Abonné

Publié le 22/11/2018
burn out

burn out
Crédit photo : BURGER/PHANIE

La question de la souffrance au travail est soulevée depuis une vingtaine d’années, mais la généralisation récente de l’usage du terme « burn-out » en affadit le sens et s’inscrit contre les intérêts de ses victimes. « Cette notion concernait initialement les métiers du soin, auxquels il faut la réserver, et parler plutôt d’épuisement pour les autres professions », insiste le Dr Marie Pezé, psychologue, expert près la cour d’appel de Versailles.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte