Pilotage de la retraite des médecins

La CARMF défend son autonomie

Publié le 29/10/2010

LA CAISSE autonome de retraite des médecins de France (CARMF) n’apprécie pas qu’un amendement introduit dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS 2011, lire aussi ci-contre) par la commission des affaires sociales de l’Assemblée révise les conditions de fonctionnement de l’assurance-vieillesse des praticiens libéraux. Précisément, ce texte crée un « comité de pilotage de l’assurance vieillesse des médecins exerçant à titre libéral ».

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?