Réquisitions aveugles, organisation défaillante

En Isère, la PDS fait des vagues  Abonné

Publié le 20/01/2011
1295489585219282_IMG_52169_HR.jpg

1295489585219282_IMG_52169_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

« IL EST TEMPS de remettre à plat le problème de permanence des soins sur le département de l’Isère : il faut revoir le découpage des secteurs de PDS avec les médecins de terrain ». C’est en ces termes que les Dr Christian Devolfe (LE BLOC), président de l’URPS Rhône-Alpes, et Nicole Bez (MG-France), vice-présidente de cette union, viennent d’alerter le Préfet et le président du conseil de l’Ordre des médecins de l’Isère, ainsi que le directeur de l’Agence régionale de santé (ARS) de Rhône-Alpes, dans un courrier du 13 janvier.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte