Dr Michel Chassang (CSMF) : « le risque d’une loi Bachelot bis »  Abonné

Publié le 26/09/2013
LE QUOTIDIEN - La CSMF a accueilli la stratégie nationale de santé avec une extrême méfiance. Pourquoi ?

DR MICHEL CHASSANG - Il y a quelques points positifs : l’engagement accru dans la prévention, des objectifs louables de meilleure coordination de la médecine de ville pour éviter les hospitalisations inutiles et favoriser le retour à domicile ou le travail en équipe. Mais dans le concret, on reste sur notre faim !

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte