Convention médicale : un feuilleton inachevé

Année « blanche », idées noires  Abonné

Publié le 17/12/2008
1276105637F_600x_22813_IMG_6135_1230005669437.jpg

1276105637F_600x_22813_IMG_6135_1230005669437.jpg

1276105637F_600x_22816_IMG_6136_1230005671562.jpg

1276105637F_600x_22816_IMG_6136_1230005671562.jpg
Crédit photo : S TOUBON

Sur le papier, le bilan 2 008 de la convention est maigre. Certains auront un jugement beaucoup plus sévère. Aucun nouvel avenant n’a pu être signé ce qui en dit long sur la rupture de la dynamique contractuelle entre les représentants de la profession et l’assurance-maladie. En 2005, douze avenants avaient été paraphés, puis quatre en 2006, et encore onze en 2007 dont le dernier, fin décembre, sur l’extension des plages de la permanence des soins (samedi après-midi et ponts).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte