CHU : l'AP-HP concentre son activité sur six groupes hospitalo-universitaires

Par Anne Bayle-Iniguez
Publié le 09/07/2019
- Mis à jour le 02/08/2019

Crédit photo : S. Toubon

L'Assistance publique-Hôpitaux de Paris a finalisé sa mue avec une configuration resserrée en six groupes hospitalo-universitaires (GHU) au lieu de 12. Dans ce projet de « Nouvelle AP-HP », chaque GHU possède une direction, une commission médicale d'établissement, un comité technique d'établissement et d'autres instances locales.

Quatre groupes sont identifiés : AP-HP. Centre-Université de Paris (ex-AP-HP.5), AP-HP. Sorbonne Université (ex-AP-HP.6), AP-HP. Nord-Université de Paris (ex-AP-HP.7) et AP-HP. Université Paris Saclay.

Deux autres regroupements conservent pour l'instant leur périmètre actuel : Hôpitaux universitaires Henri Mondor (associé à AP-HP. Université Paris Saclay) et Paris Seine-Saint-Denis (associé à AP-HP. Nord-Université de Paris). Une ultime fusion verra l'AP-HP réduite à quatre GHU. La date n'est pour l'instant pas arrêtée. 

Les hôpitaux Marin de Hendaye, San Salvadour à Hyères, Paul-Doumer à Liancourt et l’hospitalisation à domicile (HAD) demeurent tels qu’ils sont aujourd’hui.

Lancée en 2018, cette recomposition dite « fédérale » du CHU francilien de 39 établissements en GHU plus autonomes doit améliorer l'articulation entre  établissements et universités d'une part, mais aussi favoriser les parcours de soins gradués et coordonnés avec la ville d'autre part. 

En parallèle, le directeur général Martin Hirsch a reconfiguré le périmètre et le fonctionnement des quelque 110 pôles du CHU, contestés par la communauté médicale, en 75 départements médico-universitaires (DMU, hors hospitalisation à domicile).

La vente du siège avenue Victoria est confirmée. La direction générale du CHU prendra ses quartiers début 2022 dans l'enceinte de l'hôpital Saint-Antoine. 

12 500 médecins exercent à l'AP-HP. 


Source : lequotidiendumedecin.fr