« C'était un raz-de-marée » : parti en renfort à Mulhouse avec une équipe de soignants, un anesthésiste-réanimateur de Cagnes-sur-Mer raconte

Par
Martin Dumas Primbault -
Publié le 21/05/2020

Crédit photo : DR

Le Dr Dominique Petit, 62 ans, est anesthésiste-réanimateur dans une clinique du sud de la France à Cagnes-sur-Mer. À partir de la mi-avril, il a organisé et coordonné l'envoi de soignants en soutien à ses confrères de l'hôpital de Mulhouse, durement frappé par l'épidémie. Après un mois sur place, il raconte le défi immense de gérer un tel « raz-de-marée » de patients, n'épargne pas les ARS, s'inquiète de la fatigue des personnels et appelle à maintenir ce dispositif de soutien local malgré le relâchement de la pression épidémique.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)