Après le suicide d'un neurochirurgien au CHU de Grenoble, questions sur les conditions de travail

Par
Sophie Martos -
Publié le 03/11/2017

Le suicide d'un neurochirurgien pédiatrique au CHU de Grenoble dans la nuit de mercredi à jeudi a provoqué sur les réseaux sociaux une vague de réactions émues de la communauté médicale, notamment hospitalière, très éprouvée par ce décès.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)