L’hôpital public rattrapé par la RGPP

10 000 postes à la trappe en 2009  Abonné

Publié le 15/03/2011

AU PRINTEMPS 2009 (le 11 mai précisément), la règle venait d’être édictée dans le cadre du vaste chantier de la Révision générale des politiques publiques (RGPP) ; la ministre de la Santé, au micro de France-Inter, le jurait : « L’hôpital n’est pas touché par le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux. » Elle rassurait même : « Cette année encore, le nombre des personnels hospitaliers va augmenter. » Aïe.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte