Un DPC pour les lecteurs du Quotidien du Médecin - Dépression de l’adulte : d’abord, le généraliste

Un DPC pour les lecteurs du Quotidien du MédecinDépression de l’adulte : d’abord, le généraliste

07.04.2016
Qui vont voir les personnes atteintes de dépression ? Selon une étude de la DREES (2013), c’est avant tout le médecin généraliste (23 %), devant les psychiatres (13 %) et les psychologues libéraux (7 %).

Le saviez-vous ?

- En France, la dépression concernerait plus de 3 millions de personnes. Chez près de 1,5 million d’entre eux, il s’agit d’épisodes dépressifs d’intensité sévère. Près de 8 millions de Français ont vécu ou vivront une dépression au cours de leur vie.

- Le chômage constitue un facteur de risque de dépression, principalement chez les femmes (17,5 % des chômeuses sont atteintes de dépression).

- Chez les hommes, le fait de vivre seul constitue un facteur de risque.

- Parmi les facteurs liés à l’enfance et les facteurs sociaux, soulignons le fait d’avoir subi des violences sexuelles, d’avoir été témoin de violences inter-parentales, d’avoir des parents ayant connu de longues périodes de chômage ou de graves difficultés financières.

- La dépression reste plus fréquente dans les quartiers classés en zone urbaine sensible.

- La France est l’un des pays européens avec le plus fort taux de mortalité par suicide : chaque année, près de 10 400 personnes décèdent par suicide. Près d’un décès sur 50 est un suicide en France.

- Les états dépressifs sont associés à un risque suicidaire élevé. La dépression est présente dans 29 à 88 % des suicides, selon l’INSERM.

- C’est le médecin généraliste auquel recourent, le plus souvent, les personnes atteintes de dépression (23 %), devant les psychiatres (13 %) et les psychologues libéraux (7 %).

- 67 % des médecins de ville sont confrontés chaque semaine à des patients présentant un état dépressif.

- Au cours des cinq dernières années, 8 médecins sur 10 ont été confrontés à une tentative de suicide et près de la moitié à un suicide.

Le sujet vous intéresse ?

À la lecture de cet article vous vous dites que vous aimeriez suivre une formation sur le thème : « Améliorer la prise en charge d’un épisode dépressif isolé de l’adulte en ambulatoire » ?
Le Quotidien du Médecin vous propose un programme de formation DPC indemnisée à suivre de chez vous.
 
Dr Emmanuel de Viel
 
Voir : HAS. Épisode dépressif caractérisé de l’adulte : prise en charge en premier recours, actualisation, mai 2014.
 

Pour vous inscrire

- Trois sessions au choix : 20 avril, 18 mai, 15 juin* ;
- Une formation en 3 étapes : un audit de pratique, une visioconférence avec un expert, une évaluation concrète vous permettant de mesurer l’amélioration de votre pratique ;
- Indemnisation 3 demi-journées : 22,5 C/CS soit 517,50 euros ;

Inscrivez-vous

* La date indiquée est celle de la visioconférence. Les dates de l’audit qui précède sont précisées à l’inscription.






Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add

À La Baule, l'exécutif s'emploie à rassurer les managers d'hôpital « saturés » par les GHT

Cécile Courrèges

Six heures de train pour quinze minutes de discours. En faisant dans la même journée un aller-retour Paris/La Baule (Loire-Atlantique) pour... Commenter

Les ophtalmos veulent former au moins 200 internes par an pour réduire les délais de rendez-vous

ophtalmologistes

Le Syndicat national des ophtalmologistes de France (SNOF) a annoncé ce vendredi vouloir poursuivre le travail engagé pour réduire les... Commenter

Solidays, Marche des fiertés... Paris se mobilise contre le SIDA

Solidays

Ce week-end se tiendra la 19e édition du festival Solidays à l'Hippodrome de Longchamp, à Paris. En plus des 80 concerts proposés, le... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter