Courrier des lecteurs

Fin de vie : les médias  se trompent et en font trop

Publié le 13/02/2020

Il existe de nos jours une plus grande « rationalisation » de l’information pour des raisons purement économiques bien entendu. Le journaliste n’est plus un acteur de terrain qui a pour but de donner une information objective. Souvent, il se contente de relater brièvement des faits, et ne va plus loin dans ses analyses car il n’a plus les moyens de le faire correctement.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)