Médecin et fier de l'être - « Un chariot de réa, on a ça, nous ? »

Médecin et fier de l'être« Un chariot de réa, on a ça, nous ? »

05.08.2016
Leur engagement pour la médecine a pris tout son sens à la suite d'un événement particulier. Ils nous racontent en quelques lignes cet épisode qui les a rendus fiers d'être médecins. Merci à tous les lecteurs qui nous ont envoyé leur témoignage.
  • chariot

Premier stage d'interne dans un service de médecine interne-maladies infectieuses d'un hôpital de province, troisième jour. Médecine interne, ça n'en n'a que le nom, les chambres sont pour la plupart suroccupées par des patients de gériatrie, c'est l'étage « fourre-tout ». Le chef de service est démotivé ; pour moi, un travail titanesque.

Cet après-midi, plusieurs familles ont demandé à me voir, il faut consulter les dossiers des patients, sortir les bilans et préparer...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commenter 7 Commentaires
 
Claudine Médecin ou Interne 24.08.2016 à 12h18

Nous avons tous connu ce genre de situation , et l'abandon des internes par des seniors désinvoltes.

Répondre
 
Jean-Louis P Médecin ou Interne 14.08.2016 à 14h42

ce n'était pas son jour ta réa légère probablement à permis de dire adieu à sa famille, continues ce beau métier qui doit rester un amour des humains et de leurs joies comme de leurs peines!

Répondre
 
pierre s Médecin ou Interne 11.08.2016 à 13h20

Je n'ai pas fait médecine pour autre chose que "çà". Merci pour l'émotion que vous m'avez donnée.
Pierre S., médecin

Répondre
 
ELISABETH L Sage femme 11.08.2016 à 08h10

Une personne en fin de vie dans une chambre à 4 lits (les 3 autres ont elles été prévenues et d'accord?) et sans avoir prévenu l'interne
bravo l'organisation des soins! cela va de l'architecture des Lire la suite

Répondre
 
Virginie B Médecin ou Interne 08.08.2016 à 00h41

Merci de ton témoignage très émouvant, oui on a le droit de se tromper et de réanimer une personne en "fin de vie" apparente, car ce sursis donné peut être l'occasion de dire au revoir à sa famille. Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Le vin, un alcool comme les autres ? L'Élysée désavoue Buzyn, les acteurs de la santé publique s'indignent

Vin

Le vin est-il un alcool comme un autre ? La polémique ne cesse d'enfler entre défenseurs de la santé publique et partisans du monde... 26

Recertification : rapport en septembre, les médecins libéraux furieux d'avoir été exclus du comité de pilotage

Un rapport sur la recertification des compétences des médecins sera rendu en septembre 2018 par une mission installée jeudi, annoncent les... 23

Plan de prévention de la radicalisation : les professionnels de la santé concernés

radicalisation

Le Premier ministre Édouard Philippe, accompagné notamment de la ministre de la Santé Agnès Buzyn, a dévoilé un plan national de prévention... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter