Les multiples visages de la maladie cœliaque

Encore largement sous-diagnostiquée  Abonné

Publié le 03/10/2019
Alors qu'elle touche entre 0,5 et 2 % de la population, la maladie cœliaque reste sous-diagnostiquée, sans doute parce que les formes atypiques prédominent. Les complications sont rares mais graves.
Une confirmation endoscopique est nécessaire chez l’adulte

Une confirmation endoscopique est nécessaire chez l’adulte
Crédit photo : Phanie

Maladie auto-immune, la maladie cœliaque (MC) se caractérise au niveau histologique par une atrophie villositaire, une augmentation des lymphocytes intra-épithéliaux (CD3/CD8 +) et une hyperplasie cryptique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte