FMC - Les lésions récentes sont de diagnostic difficile - Un diagnostic tardif des fractures du scaphoïde expose à des complications

Les lésions récentes sont de diagnostic difficileUn diagnostic tardif des fractures du scaphoïde expose à des complications

21.02.2008
Les fractures du scaphoïde sont les fractures du carpe les plus fréquentes. Elles affectent essentiellement l'homme jeune et représentent environ 5 % de l'ensemble des fractures et 1/10 000 des consultations de traumatologie. Leur évolution naturelle comporte encore quelques incertitudes. Néanmoins, il est bien établi qu'un diagnostic tardif, en particulier après trois semaines d'évolution, compromet l'efficacité du traitement orthopédique et expose à des complications : pseudarthrose, nécrose du fragment polaire supérieur, arthrose et collapsus du carpe. Ces complications, dont le retentissement fonctionnel augmente avec le temps, affectent essentiellement les travailleurs manuels. Malgré les progrès récents de la chirurgie (greffon vascularisé pédiculé), elles peuvent générer des incapacités permanentes partielles (IPP) et imposer un reclassement professionnel. Un diagnostic et une prise en charge précoces sont donc nécessaires.
  • 1276166273F_Img309788.jpg
  • 1276166273F_Img309789.jpg

    Un diagnostic tardif des fractures du scaphoïde expose à des complications

  • 1276166273F_Img309790.jpg
  • 1276166274F_Img309791.jpg
  • 1276166274F_Img309799.jpg
  • 1276166274F_Img309795.jpg
  • 1276166274F_Img309796.jpg
  • 1276166275F_Img309797.jpg
  • 1276166275F_Img309792.jpg
  • 1276166275F_Img309793.jpg
  • 1276166276F_Img309794.jpg

Bilan radioclinique initial

Tabatière anatomique

Le signe clinique le plus classique est la douleur à la pression de la tabatière anatomique. Sa sensibilité est de 90 % et sa spécificité de 40 %. La douleur à la pression du tubercule du scaphoïde présente une sensibilité de 87 % et une spécificité de 57 %.

La valeur prédictive positive de l'examen...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Une étudiante en PACES de Marseille se suicide, la communauté médicale en émoi

suicide Fac marseille

Une étudiante inscrite en première année commune aux études de santé (PACES) à la faculté de médecine d'Aix-Marseille vient de se donner la... 13

Lévothyrox: le Conseil d'État donne raison au gouvernement dans sa gestion des effets indésirables

Levothyrox

Le Conseil d'État a donné raison ce 13 décembre au gouvernement, face à un patient traité avec le médicament Levothyrox, qui avait saisi en... 3

Réguler l'installation des spécialistes de secteur II en zone surdotée : la mesure choc du CESE

cese

Depuis plusieurs semaines, la question de la liberté d'installation ne quitte pas le débat public. Le Conseil économique, social et... 21

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter