FMC - La nécessité des corrélations clinico-biologiques - Ce qu'il faut savoir sur les hypogonadismes masculins

La nécessité des corrélations clinico-biologiquesCe qu'il faut savoir sur les hypogonadismes masculins

13.06.2007
L'hypogonadisme chez l'homme est traditionnellement défini comme l'ensemble des signes fonctionnels et physiques en rapport avec une carence en androgènes testiculaires. A cette définition clinique s'ajoute une définition hormonale qui est celle d'une baisse de la testostérone circulante. La prévalence de l'hypogonadisme masculin a été estimée à 1 sur 200 hommes adultes. Il est de plus en plus clair qu'une grande partie de ces déficits en testostérone n'est pas diagnostiquée, en particulier lorsqu'ils sont acquis après la fin de la puberté, période où les signes cliniques sont difficiles à mettre en évidence. Inversement, depuis quelques années, la fréquence de l'hypogonadisme chez l'homme âgé est très probablement surestimée.

Présentation clinique

Globalement, les signes cliniques sont en rapport avec la carence en testostérone.

Ils seront fonction de la date d'apparition et de la profondeur de l'hypogonadisme. Si l'atteinte gonadique est sévère et apparaît après la masculinisation des OGE, mais avant la naissance, on peut observer un micropénis souvent associé à une cryptorchidie chez le nouveau-né.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Environ 25 % de dépenses d'assurance-maladie inutiles, selon Agnès BuzynPertinence des soins : où sont les marges ?

Abonné
PERTINENCE

Actes inutiles, examens redondants, gaspillages, mauvaises pratiques : érigée en priorité, la pertinence des soins est l'un des principaux... 5

À 89 775 euros, hausse timide du revenu moyen des médecins libéraux en 2016

revenus impots

Le cru 2016 des revenus nets des médecins libéraux (BNC, après charges et avant impôt) s'est révélé très moyen, détaille la Caisse autonome... 5

Bientôt un numéro d'appel unique pour aider les médecins qui souffrent

ENTRAIDE

Repérer les médecins en souffrance, prévenir les suicides, les aider à se soigner voire à se reconvertir : tel est l'esprit de la... 9

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter