Dr Olivier Véran (rapporteur général, LREM) : « Un ONDAM à 2,3 %, ce n'est pas un revirement ! »  Abonné

Par
Loan Tranthimy -
Publié le 03/10/2019

Le neurologue hospitalier, rapporteur général de la commission des affaires sociales de l'Assemblée, assume les choix financiers de l'exécutif. Tout en reconnaissant que ce budget est plus « contraint » que l'an passé...

Crédit photo : AFP

L'objectif national de dépenses maladie (ONDAM) est limité à 2,3 % l'an prochain contre +2,5 % en 2019.  N'êtes-vous pas déçu par ce taux contraint ?

Dr OLIVIER VERAN : Pendant la campagne présidentielle, l'objectif de progression des dépenses maladie fixé par Emmanuel Macron était de 2,3 % par an sur le quinquennat. Ce n'est donc pas un revirement ! Même si ce budget est un peu plus contraint que l'an passé, on va injecter presque cinq milliards supplémentaires dans le système de santé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte