Courrier des lecteurs

Démissions collectives : une décision justifiée, mais tardive

Publié le 03/02/2020

Depuis quelques semaines, la presse professionnelle nous informe des décisions prises par certains chefs de service des hôpitaux publics. Ces derniers ont décidé de démissionner de leurs fonctions administratives. Cette prise de position est le symbole d’une exaspération de plus en plus grande de ces professeurs (les praticiens hospitaliers sont logés à la même enseigne) qui n’admettent plus de devenir la valeur ajustée d’une administration de plus en plus dirigiste.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)