De multiples possibilités thérapeutiques en 1e ligne métastatique

Par
Pascale Solere -
Publié le 21/11/2019

Plusieurs essais sont venus montrer que l'on peut encore sensiblement améliorer la survie des patients porteurs de cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) localement avancé ou métastatique, sans altération génomique sensible aux traitements ciblés (EGFR, ALK , ROS1, BRAF).

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)