Courrier des lecteurs

Il n’y a pas que les vieux qui ont besoin de réanimation

Publié le 22/09/2020

Je suis un (vieux) réanimateur et j'ai participé à l'aide sanitaire Covid-19. Mes confrères comparent cette épidémie aux grippes de 57 et 68/69. Qui furent sévères mais pas tant que le Covid. Au maximum 21 000 décès sur 2 ans… Ils n'ignorent pas qu'à l'époque les moyens de réanimation étaient à leurs balbutiements. On peut aujourd’hui sauver des patients qu on abandonnait à l'époque. À condition d'avoir des lits disponibles. Ce que le gouvernement essaye de maintenir. Mon expérience est qu'il n’y a pas que les vieux à bout de course qui ont besoin de réanimation.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)