Le gouvernement en a fait sa priorité

Coronavirus dépolitisé  Abonné

Par
Richard Liscia -
Publié le 02/03/2020
La visite jeudi dernier d'Emmanuel Macron à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière a consacré la présence de l'État sur le front de la lutte contre le coronavirus. Dans son ensemble, l'opposition a souhaité principalement soutenir les efforts du gouvernement en invoquant une « unité nationale » qui ne souffrait pas cette fois d'être ébréchée, les risques présentés par l'épidémie étant considérés comme supérieurs aux querelles politiciennes.
Macron à la Salpêtrière

Macron à la Salpêtrière
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

Seule Marine Le Pen s'est cantonnée dans le militantisme d'opposition en dénonçant les « incohérences » de la politique sanitaire gouvernementale. Peut-être s'est-elle trompée de combat et a-t-elle supposé qu'une fois de plus les autres partis d'opposition auraient fait chorus à ses remarques. En tout cas, en choisissant un point de vue solitaire, elle aura encore manqué de crédibilité.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte