La mort de l'ancien président

Chirac, ou le sens de l'histoire  Abonné

Par
Richard Liscia -
Publié le 30/09/2019
Pour chaque Français, la mort de Jacques Chirac, jeudi dernier à l'âge de 86 ans, fait le même effet que l'incendie de Notre-Dame. Il ne fallait pas être de droite pour en être attristé. Ses douze années à l'Élysée ont eu leur part de chaos politiques mais son action contient des décisions de nature historique.
Chirac, en juillet 1995, au Vel'd'Hiv'

Chirac, en juillet 1995, au Vel'd'Hiv'
Crédit photo : AFP

Beaucoup des qualités ou défauts personnels attribués à Jacques Chirac formaient une légende qu'il est maintenant urgent de replacer dans un contexte plus apaisé. Il était certainement dur en politique, mais extrêmement bienveillant à l'égard de ceux qui lui demandaient son aide et l'obtenaient sans la moindre contrepartie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte