C'est vous qui le dites

Le SAS, « un fantasme de cabinet ministériel »

Publié le 14/09/2019
- Mis à jour le 16/09/2019

Coup de gueule, avis d’expert, coup de cœur ou témoignage… La rédaction du « Quotidien » distingue chaque semaine un ou plusieurs commentaires, parmi les centaines postées au fil des jours par les lecteurs internautes.

La réponse de la ministre de la Santé à la crise des urgences ne satisfait pas ce lecteur qui ne croit pas à l’efficacité du SAS (service d’accès aux soins).

Le taxi uberisé en guise de SAMU, l'opérateur téléphonique en guise de médecin urgentiste, aux réponses bientôt formatées et guidées par un système expert en mode deep learning, avec une prime de risque pour ne pas voir le patient, l'agenda du médecin libéral contrôlé à distance par la plateforme, l'aide soignant seul aux urgences, l'infirmière de pratique avancée pour les cas vraiment médicaux… On a du mal à saisir en quoi un tel fantasme de cabinet ministériel va pouvoir résoudre une crise comme celle-là sans moyens humains et sans lits pour la clinique.

Posté le 10 septembre 2019. Voir tous les commentaires sur le sujet : « Urgences : Buzyn pose sur la table 754 millions d'euros pour sortir de la crise »


Source : lequotidiendumedecin.fr