Le changement de cap de Macron

Castex ou le rocher de Sisyphe  Abonné

Par
Publié le 10/07/2020
C'est entre Édouard Philippe et Jean Castex qu'il n'y a pas l'épaisseur d'une feuille à papier de cigarette. Le nouveau Premier ministre est le clone de l'ancien, ce qui continue de poser la question lancinante du remaniement gouvernemental : en somme, il n'aura servi qu'à libérer l'action du président de la République.
La passation de pouvoirs

La passation de pouvoirs
Crédit photo : AFP

L'agenda de M. Castex est chargé. La circulation du virus va durer des mois et même des années et, dans cette ambiance de semi-confinement, le chef du gouvernement doit assurer une forte évolution dans le sens de la décentralisation, de la relance de la réforme des retraites voulue par Emmanuel Macron, de l'emploi (il faut mettre au travail les 700 000 jeunes gens qui arrivent en septembre sur le marché) et du contrôle d'une dette galopante. Quels que soient les vifs regrets exprimés par la population après le départ de M. Philippe, M. Castex n'est ni un novice, ni incompétent, ni faible.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte