Courrier des lecteurs

CARMF : qui veut la peau des libéraux ?

Publié le 09/12/2019

La CARMF fonctionne bien et n'a nul besoin d'argent public. Dès lors, il n'y a aucune raison de la supprimer, semble-t-il. Eh bien si, il y en a une : l'État prendra ainsi le contrôle, non seulement des activités des libéraux par l'intervention quasi inquisitoriale de la Sécurité Sociale — ce qui est déjà en place — mais aussi de nos retraites.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)