Le parcours de soin à la phase aigüe toujours en évolution

Bientôt de nouveaux critères d'éligibilité attendus dans l'AVC  Abonné

Publié le 24/10/2019
Thrombolyse intraveineuse complétée d’une thrombectomie, ténectéplase à la place de l’altéplase, extension probable de la fenêtre thérapeutique : les stratégies de prise en charge initiale des accidents vasculaires cérébraux évoluent en permanence pour intégrer les données les plus récentes des études cliniques.
Seul un patient sur deux est pris en charge dans une filière dédiée

Seul un patient sur deux est pris en charge dans une filière dédiée
Crédit photo : Phanie

Première cause de handicap à l’âge adulte, deuxième cause de démence et troisième cause de décès, l’accident vasculaire cérébral (AVC) concerne une personne sur six au cours de sa vie et pas seulement des sujets âgés. Le quart des 130 000 cas annuels en France sont en effet rapportés chez des personnes de moins de 65 ans, 15 % chez des moins de 50 ans.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte