La santé des médecins - Un médecin insulté est un médecin moins performant

La santé des médecinsUn médecin insulté est un médecin moins performant

05.10.2015

Une étude confirme ce qui tombe sous le sens : une équipe médicale confrontée à la violence verbale ou physique est moins performante dans sa prise en charge des urgences potentiellement graves. Confrères, patients et familles de patients devaient être informés que leur comportement grossier peut nuire à la qualité des soins. Fallait-il vraiment une étude pour matérialiser cette donnée ? Certainement car pour les auteurs, l’impact de la maltraitance verbale est « profond » voire « dévastateur ».

  • Pour un soignant victime d'incivilité, ne pas se plaindre, c'est faire le lit du burn out

Que certains médecins (réanimateurs, urgentistes, anesthésistes…) soient mal-aimés de leurs confrères et leur hiérarchie dans certains hôpitaux, c’est sûr. Qu’ils subissent la violence verbale de patients et de famille, c’est certain. Mais ce qui est nouveau depuis la parution de l’étude de l’équipe du Dr Arieh Riskin (Haïfa, Israël), c’est qu’il est prouvé que subir des insultes influe directement sur les performances diagnostiques et thérapeutiques des équipes soignantes et ce de façon...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Médecin
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A la une

add
internes

48 heures par semaine maximum ? 50 % des internes de médecine générale dépassent le temps de travail réglementaire

Surcharge de travail, pression des médecins seniors : un interne en médecine générale sur deux (en première, deuxième ou troisième année), dépasse le temps de travail hebdomadaire réglementaire, révèle une enquête* d'envergure de... 8

Le nombre de cas de rougeole a bondi de 50 % en 2018, selon l'OMS

rougeole

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) alerte sur un bond d'environ 50 % des cas signalés de rougeole en 2018 par rapport à 2017. À la... 3

Dépistage organisé du cancer du sein : de bonnes performances malgré une légère baisse de la participation

depistage cancer sein

Malgré un taux de participation en légère baisse, les indicateurs de performance du dépistage organisé du cancer du sein « attestent de la... 3

Téléconsultation : des syndicats et l'Ordre s'inquiètent de « dérives commerciales »

teleconsult

Cinq mois jour pour jour après la généralisation de la téléconsultation, MG France s'alarme ce vendredi de « dérives commerciales » non... 4

Après un ressenti négatif en consultation, 60 % des patients ont déjà cherché un nouveau médecin

experience negative

Près d'un patient sur deux estime que leur médecin n'est pas assez attentif en consultation, selon une étude en ligne* réalisée auprès d'un... 10

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter