Zika et microcéphalie : première preuve scientifique d'un lien causal

Par
Publié le 04/03/2016
zika

zika
Crédit photo : Phanie

Des chercheurs américains montrent pour la première fois, dans la revue « Cell Stem Cell » que le virus Zika infecte sélectivement un type particulier de cellules neuronales humaines, les progéniteurs corticaux. « C'est très révélateur que les cellules qui forment le cortex puissent être sensibles au virus et leur croissance en être perturbée », indique le Pr Guo-Li Ming, neuroscientifique et psychiatre à l'Institut Johns Hopkins et auteur principal.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)