Vie syndicale : le SML donne quitus à son bureau

Publié le 15/05/2012

Le Syndicat des médecins libéraux (SML) a confirmé à l’unanimité la confiance accordée à ses dirigeants lors de sa dernière assemblée générale.

Cette réunion a été l’occasion pour les représentants du syndicat de prendre position vis-à-vis du nouveau gouvernement et des idées défendues par François Hollande.

Ainsi, le SML a réaffirmé son « désaccord à un encadrement arbitraire […] des modalités d’installation ou des honoraires » des médecins libéraux. Il souhaite également « la poursuite de la convergence tarifaire entre les établissements de soins publics et privés ». Pointant un dispositif « totalement inadapté aux objectifs de qualité et d’efficience de la profession », le syndicat réclame aussi une « remise à plat » de la nouvelle version du développement professionnel continu (DPC).

C’est « avec force » qu’il rappelle enfin qu’à ses yeux, « la médecine libérale [est] un tout, indissociable, associant la médecine générale, les médecines à expertise particulière, les spécialités cliniques et techniques ».

A. B.-I.

Source : lequotidiendumedecin.fr