VHE : les élevages porcins en cause  Abonné

Publié le 15/10/2018
porc

porc
Crédit photo : PHANIE

La surveillance épidémiologique de l’infection par le virus de l’hépatite E (VHE) au cours de la période 2002-2016 en France métropolitaine a montré des évolutions notables, dues à la disponibilité de tests diagnostiques et à une meilleure connaissance de l’hépatite E. Le nombre de personnes dont des échantillons ont été adressés pour un diagnostic d’hépatite E a augmenté de façon exponentielle (209 en 2002, 76 000 en 2016), entraînant une augmentation du nombre de cas diagnostiqués, principalement autochtones (9 vs 2 292).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte