Traitement du carcinome hépatocellulaire avancé

Vers une deuxième révolution thérapeutique

Publié le 26/11/2018
cancer hépatique

cancer hépatique
Crédit photo : Phanie

Le pronostic du carcinome hépatocellulaire (CHC) avancé est longtemps resté très péjoratif en raison de l’absence de traitement systémique efficace et de la toxicité des chimiothérapies chez des patients le plus souvent cirrhotiques. Le sorafenib, un inhibiteur de tyrosines kinases (TKI) a été pendant plus de 10 ans le seul médicament approuvé sur le plan international pour cette maladie, avec un bénéfice en survie d’à peine 3 mois.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?