Centenaire du 11 novembre 1918

À Verdun, des médecins font revivre la mémoire de la Grande Guerre  Abonné

Par
Publié le 08/11/2018

Urgentiste et légiste à l’hôpital de Verdun, le Dr Bruno Frémont travaille souvent « avec » les soldats de la bataille : « Il reste 80 000 corps enfouis dans le secteur, si bien que l’on trouve beaucoup d’ossements qu’il faut analyser pour être certains qu’ils datent bien de la guerre et non d’un crime ou d’un accident plus récent », explique-t-il.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte