Verbatims

- Publié le 09/11/2015
- Mis à jour le 09/11/2015

La grande conférence de santé arrive trop tard, c’est de l’enfumage. Cette loi de santé, avec toutes ses dispositions délétères dont le tiers payant généralisé obligatoire, nous n’en voulons pas. De toute façon, nous ne la mettrons pas en œuvre. Nous bloquerons les décrets d’application et il nous faudra obtenir une loi rectificative la modifiant en profondeur.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?